Je vous propose aujourd’hui un article sur ma stratégie d’investissement pendant la crise actuelle.

Cet article participe à l’événement « Où investir son argent après la crise asiatique » organisé par le blog Trading Attitude.
Merci à Michel pour avoir proposé cette initiative !

 

Crise économique, déflation, aux du livret A en berne,  baisse de la bourse, etc. Les nouvelles ne semblent pas forcément réjouissante pour les investisseurs. Dans ce contexte un peu morose, je vous livre mon approche sur les investissements possibles du moment… La priorité de mes investissement? La bourse!

Un constat de départ : l’épargne classique ne permet plus de s’enrichir

L’épargne bancaire classique n’est plus du tout rémunérée. Il ne vous aura pas échappé que le taux du livret A a (encore) baissé en août au niveau de 0,75 %. Alors qu’il était à 1 % depuis le 1er aout 2014.

taux du livret A Preuve de ce désamour important des français vis à vis du bon vieux livret A, la dé-collecte perdure de mois en mois.
Il faut donc réaliser qu’il devient impossible de s’enrichir uniquement avec son épargne.

 

La bourse? Quelle bonne idée

Si vous me suivez régulièrement, vous savez que j’investis en bourse régulièrement sur mon PEA. Depuis la mi Août, le CAC40  a chuté brutalement. Il est passé de 5200 points à  4600 points.
Est-ce une mauvaise nouvelle! Pas pour moi ca , j’ai une stratégie d’investissement qui consiste à acheter des titres pour les dividendes versés et sans  (presque) jamais les revendre. La bourse qui baisse, c’est donc une opportunité pour devenir propriétaires d’entreprises moins chères qui offriront un dividende. Cela permet d’augmenter sensiblement le rendement.

Par exemple, je viens ce mois ci-ci, d’investir quelques centaines d’euros dans RALLYE (une holding de distribution qui comprend les enseignes comme Casino et Go SPort). Il se trouve qu’en ce moment le cours de Rallye est à son plus bas niveau  sur 5 ans comme le montre le graphique ci-dessous :

Rallye historique des CoursElle est en ce moment autour de 17 € l’action.  En versant un dividende de 1,83 € par action, on attend un rendement de 10,7 % qui est un très bon chiffre ! Il y a bien entendu plein d’autres « occasions » en ce moment, d’acheter des titres sur leur plus bas annuels. On peut citer également la société EDENRED qui distribue les tickets restaurants. Il en est de même pour Neopost que je détiens en portefeuille et Engie (Ex GDF-Suez).

 

Les rendements de RALLYE depuis 2004. Sources : trandingsat.com

Les rendements de RALLYE depuis 2004. Sources : trandingsat.com

 

 

Un investissement lissé quelque soit les haut et les bas

‘il semblerait que cette année, le mois de Septembre soit un mois de solde sur les bourses! En même temps, personne de peut savoir avec certitude. Est-ce que la bourse va continuer sa baisse le moins prochain et aller vers les 4000 points ou bien  un retournement de situation va subitement arriver? Personne n’en sait rien.
C’est pour cette raison que j’ai décidé d’investir régulièrement (chaque mois) la même somme depuis l’ouverture de mon PEA. Cela me tranquillise grandement même si je passe à côté de quelques beaux coups.

Des revenus réguliers avec les dividendes boursiers

Le plus importants est pour moi de générer un revenu de long terne et croissant. Pour vous donner une idée, le calendrier de versement des dividendes boursiers pour l’année 2015.

calendriers dividendes

Cette année, je devrais toucher environ 935 € de dividende (avant impôts) soit une moyenne de 78 € par mois. Ce chiffre augmente chaque année.

En 2014, il était de 490 € et en 2013 de  90 €….

C’est le début d’une source alternative de revenu, qui grossit d’années en année!

N’hésitez à me laisser vos commentaire ci-dessous et à consulter les  autres articles participant au carnaval :

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________ Inscrivez-vous ci-dessous et recevez en cadeau mon livre : « 15 appli mobiles pour consommer malin»3D_consommer300px
Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter.Saisissez votre mail ci-dessous :
 
Partagez cet article !